L’ermitage du Calvario

 

L’ermitage du Calvario se situe dans un coteau communément connu comme “Coteau du Mentidero”.Par l’histoire de La Rambla nous avons vu que dans l’endroit qui occupe l’actuel ermitage, un monument s’est érigé pour perpétuer la mémoire du châtiment imposé par le roi Pierre Cruel à divers de ses sujets rebelles; le monument que son frère et successeur Enrique a ordonné de démolir. Dans le même endroit il se a ordonné construire un ermitage avec le nom de Ntra. Sra. Del Calvario : sur le sépulcre était placée une image de Jesús mort et une image de la Douloureuse et s’est établie une Confrérie qu’il avait à sa charge, la procession de l’Enterrement Saint.

Imagen de la ermita de mediados del siglo XX

Imagen de la ermita de mediados del siglo XX

Vendus les biens de la Confrérie et de l’ermitage par le Décret imposé par Charles IV, en 1798, il a subsisté le temps, puisqu’en 1804 une Assemblée s’est réunie dans elle pour combattre la fièvre jaune. Il a dû se ruiner à peu puisqu’en 1807 quelques fondations se sont levées grâce au conseil municipal par l’aumône des fidèles. À propos de la guerre de l’Indépendance les oeuvres sont restées paralysées pendant 24 ans. Le 2 janvier 1831 le Conseil municipal désireux de relancer l’oeuvre a créé une commission chargée de la précaution de l’argent, mais il a commencé la guerre civile et on a recommencé à paralyser les oeuvres, jusqu’à ce qu’en 1837 ils ont été repris et en 1843 elle a été finie grâce à la précaution de l’aumône, en restant son aspect comme on peut observer dans l’image adjointe et plus ou moins comme aujourd’hui nous la connaissons, sous la conservation de la Fraternité du Christ de la Humildad Très sain.

Ermita del Calvario

Cette Fraternité surgit en 1976 grâce à l’appui d’un groupe de jeunes qui désiraient que les images que cet ermitage hébergeait fussent connues à d’autres jeunes, ces images étaient le Stmo. Christ de la Humildad et Ntra. Sra. des Angoisses.

Chaque année tous les Jeudis Saints salez dans une procession ces formes avec son groupe qui est composé en majorité par des cornets et des tambours avec tous ses Nazaréens dans une pénitence.

Imágenes que se encuentran en la ermita del Calvario

Visite Virtuelle

Fuentes consultadas

Le Donjon du Château

L’utilisation actuelle

Cet ancien donjon se conserve actuellement et c’est précisément là où se trouve le Musée de Céramique de La Rambla, où un parcours historique de la céramique se concrétise, et on met en relief la liaison étroite entre cette localité et l’art de la transformation de l’argile.

Les horaires de visite

Les horaires de visite vont de Mercredi à Dimanche de 12:00h à 14:00h le matin et de 19:00h à 21:00h l’après-midi.

Torreón del Castillo (2)

Façade Tour du château

Histoire

Le Donjon du Château a été une tour d’hommage d’une ancience forteresse arabe qu’il y avait dans la ville, avec de gros murs et une hauteur de 18 mètres actuellement.

Sur la place que de nos jours occupe La Rambla, s’établit un peuple prehistorique dans le lieu appelé “La Minilla”. Par la suite s’y établirait une ville romaine qui entourerait de murailles la population et sur celle-ci les musulmans fonderaient AL-RAMBLA (qui signifie étendue de sable). Le Château et ses murailles ont formé le noyau de la population et après, elle a grandi jusqu’aux zones les plus élevées du Calvario.

On croit que le château fut conquis par les troupes de Fernando III, Le Saint pendant sa deuxième campagne dans les terres de Cordoue entre février et mars 1241. C’était une place importante de la Reconquête grâce à sa proximité avec la zone frontalière du Royaume de Grenade et sa grande valeur stratégique. En 1480 la possesion de son château a été octroyée à Gonzalo Fernandez de Córdoba, Le Grand Capitaine.

Torreón del Castillo (1)

Vue de la tour du château

 

Ce château est construit avec des murs en pisé, il présente une disposition carrée et dans son intérieur on trouve deux étages voûtés, dont les couvertures se sont abîmées.

Sources consultées:

Église Paroissiale de Nuestra Señora de la Asunción

Introduction

Cést un temple d’origine médiévale, plusieurs fois reconstruit et terminé par Frère Juan de Toledo, dont les armoiries restent sur le portail plateresque de la façade.

À part cette porte, il ne reste rien de la ancienne paroisse, puisqu’elle fut reconstruite à la fin du XVIIIe siècle. La menace de ruine a obligé a bâtir un nouveau édifice que de nos jours n’a que trois nefs (avant il en avait cinq) dont la création fut réalisée en 1788. Ce nouveau temple révèle une configuration prope du style néoclassique.

Dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, des travaux importants on été réalisés dans cette paroisse, comme la Tour et la Chapelle del Sagrario. D’autres exemples sont la Chapelle del Carmen, la Chapelle de la Aurora, la Chapelle de la Vierge de la Esperanza et la Chapelle du Coeur de Jésus.

Façade Plateresque

Dans la façade des pieds du temple s’ouvre un portail plateresque réalisé par Hernán Ruiz I. Celui-ci est structuré en deux corps, dans le premier une embrasure est ouverte entre des pilastres, sur le grand piédestal. Le deuxième corps est composé de trois couloirs et une gorge dans le deux latéraux. Les couloirs hébergent dans son intérieur trois niches.

Tour

La tour est une oeuvre du XVIIIe siècle. Elle est construite en brique apparente et elle se trouve adossée à la façade dans son côté gauche. Elle a une plante carrée et une hauteur de deux corps. Le premier, présente le parement couvert de ses quatre côtés, a l’exception du front sud-occidental où s’ouvre une embrasure rectangulaire.

Semaine Sante

Nous trouvons deux fraternités, la Fraternité Sacramentale du Christ de la Veracruz, Notre Seigneur de la Columna et Nuesta Señora de la Esperanza qui défile le Mercredi Saints et le groupe de Fraternités et de Confréires Jesús Resucitado qui défile le Dimanche de Pâques.

Visite Virtuelle

Bibliographie:

Les caves Sillero

La cave Juan Sillero La Rosa et Frères Cave Sillero SA, est situé sur le périphérique de la ville. Ici, nous pouvons trouver délicieux types de vins jeunes comme “le tinaja en rama”, “fino”, “amontillado”, odorant ancienne de contes, muscat et doux Pedro Ximenez.Visite de la cave peut en apprendre plus sur ces variétés typiquement des vins andalous.Cave Sillero produit ces vins depuis 1949 conjuguer la tradition avec les techniques œnologiques plus modernes sur la province à Cordoue. Explorer ses caves, vous pouvez s’amuser de l’arôme de la barrique du rouvre américain dans les caves du vin se vieillir.Cet établissement a été fondée à 1976 à La Rambla.

bodega de vino sillero

 

Les principales zones du culture de raisins sont dans les villes proches à La Rambla comme Montilla et Moriles.Ces deux villes en dépit d’être ceux qui fournissent raisin de réseau sont aussi les premiers endroits où caves Sillero ont été fondées en 1949.

 

bodega de vino sillero

Visite Virtuelle

Le Musée de la Céramique

 

Le Musée de la Céramique est placé dans l’ancien “Torreón del Castillo” (Donjon de Château) de la ville qui a éte rehabilité pour accueillir ce point d’interêt. Ce musé fait partie du réseau de Musées Vinicoles associés á la route de vin Montilla-Moriles, formé par neuf communes de la région.

museo ceramica

Les contenus de l’exposition intégrés dans la musée montrent l’identité de la poterie moderne et traditionnelle de La Rambla et sa relation avec límportance de la céramique á travers listorie et de nos jours. Les piéces qui font partie de la collection de musée viennen de l’exposition monografique de poterie et céramique la plus ancienne d’Espagne, célébrée depuis 1926 et qui coincide avec les Fêtes en l’honneur de San Lorenzo.

museo ceramica1

L’exposition intégre ausi un concours de céramique internacionale donr les miçeilleures pléces passent á faire partie des fonds du musée et grâce á cela la collection continue á augmenter année aprés année et dotent au museé d’un grand dynamisme. En plus, le musée comprend dáutres aspects plus didactiques, audivisuels et interactifs et on prétend montrer aux visiteurs toute la magie et la créativité qui entourent l’industrie de la céramique.

museo ceramica2

Visite Virtuelle

Horarie de visite:

  • De mercredi á dimanche.
  • Matin: de 12 á 14 heures.
  • Aprés-midi: de 19 á 21 heures.

Torre de las Monjas

La Tour des Religieuses est une tour construite au XVIIIe siècle dans un style baroque, c’est l’unique qui reste du Couvent ancien(antique) des Dimanches de la Consolation. La tour est oeuvre du maître Francisco Ambrosio du Léon.

Emplacement

Il est situé dans un coin de Carrera Blanc et la route Fernán Núñez, à côté de la mise en place du corps de la garde civile municipale et ambulatoires, formant une petite animation de règlement.

Héritage Culturel

Comme l’histoire de l’ancien couvent de consolidation, le clocher de l’église reste, aujourd’hui seul tour datant de 1757 (XVIII), est comme un motif baroque loisirs Giralda. Il a une base carrée et minces colonnes de briques prismatique et un corps de cloches de la même matière, paires ouvertes d’arcs, de médiateur entre eux une série de piliers finement travaillées, avec d’autres raisons de caractère géométrique confèrent richesse particulière et la décoration de la tour, une des plus originales de la province de Córdoba.

La tour est l’œuvre du maître d’œuvre Francisco Ambrosio de León, qui a également construit la mairie.
Dans l’ancien endroit où le couvent était, il ya une petite fontaine et il ya des arcs avec des colonnes, ce était le cloître du couvent des Sœurs Dominicaines de Consolation (Soeurs avec une grande puissance économique).

Une légende, que, après la construction de la tour, mis en place la tour et de mettre une girouette, un homme baissa les yeux pour dire à son père se il avait raison, lui donnait le vertige et tomba en compte.

Maintenant

Aujourd’hui dans cette tour, de nombreuses traditions de douane ou des fêtes de village, parmi eux se élève une croix tenue le 3 mai, est aussi le devoir en Septembre de Wacky inférieure également Cet espace qu’il marche Tout au long des années de nombreuses processions pendant la Semaine Sainte (Mars / Avril), et les Trois Rois (janvier) ou défilé de carnaval (Février).

Visite Virtuelle

Références